Share

Actualités

Les disparitions d’enfants en France, une cause nationale portée par le CFPE Enfants-Disparus

19.05.2017

Chaque année, près de 50 000 signalements de disparitions de mineurs sont recensés. En 2016, 49 347 disparitions de mineurs ont été enregistrées par le Ministère de l’Intérieur. Un chiffre alarmant derrière lequel chaque type de disparition doit trouver une réponse et un accompagnement adapté, c’est la mission du Centre Français de Protection de l'Enfance (CFPE) Enfants-Disparus et de son numéro d’urgence 116 000.

 



 

Les cas de fugues concernent encore aujourd’hui l’immense majorité des disparitions d’enfants en France, à raison de 48 156 fugues en 2016. Ces situations représentent évidemment une mise en danger certaine pour le mineur, notamment au regard de son exposition à des situations à risques et de la durée de la fugue : un tiers des enfants sont retrouvés dans les jours qui suivent le signalement à la police ou à la gendarmerie, un autre tiers dans le mois et le dernier tiers parfois des années plus tard. Concernant le reste des signalements, 497 enfants ont été enlevés ou détournés dans le cadre d’un enlèvement parental et 687 font l’objet de disparitions « inquiétantes », c’est-à-dire que les éléments de l’enquête ne permettent pas encore de déterminer les motifs de leur disparition.

En France, le Ministère de la Justice a choisi le Centre Français de Protection de l’Enfance (CFPE Enfants-Disparus) pour accompagner les familles victimes de ces disparitions. Les juristes et psychologues de l’Association ont ainsi pour mission d’écouter et d’aider les personnes qui sollicitent le numéro d’urgence 116 000, que ce soit dans le cadre de fugues, d’enlèvements parentaux en France ou à l’étranger et de disparitions inquiétantes de mineurs. Après avoir vérifié que toutes les démarches ont été effectuées auprès des forces de l’ordre pour favoriser l’avancée de l’enquête, les écoutants interviennent auprès de chaque famille pour leur apporter conseils juridiques et soutien psychologique. 1200 familles sont ainsi accompagnées chaque année par le CFPE Enfants-Disparus ; de la disparition de l’enfant jusqu’à son retour.

Face à l’ampleur de ce drame, l’Association a un double enjeu pour son numéro d’urgence : augmenter la notoriété du 116 000 pour venir en aide à toujours plus de familles et continuer en parallèle à solliciter le soutien des donateurs et des mécènes pour améliorer plus encore l’aide apportée aux parents et aux enfants qui sollicitent le numéro d’urgence.


Pour #AgirContreLesDisparitions, le 116 000 Enfants-Disparus s’engage à :

- Afficher le 116 000 dans chaque commissariat

- Imprimer des outils de prévention pour les écoles

- Sensibiliser les adolescents aux dangers de la fugue